Candidature spontanée : comment faire mouche ?

Réussir sa candidature spontanée

Pour rédiger une candidature spontanée percutante, vous devez préalablement effectuer des recherches et obtenir un maximum d’informations sur les entreprises visées. Une lettre de motivation en candidature spontanée est plus difficile à réaliser qu’une lettre répondant à une annonce car les critères de sélection ne sont pas précisés. En revanche, à la différence d’une réponse à une offre, la candidature spontanée permet au candidat de s’affranchir de la comparaison avec d’autres profils. Une candidature de ce type, pour qu’elle soit réellement efficace, doit être suivie d’une relance téléphonique sous deux semaines environ. De plus, ce type de candidature doit absolument être personnalisé pour espérer convaincre la personne qui recrute. Sachez que plus de 50 % des stages sont le résultat de candidatures spontanées.

Préparer une candidature spontanée : lister les entreprises qui vous intéressent

Avant de rédiger votre lettre de motivation en candidature spontanée, commencez par vous demander quels sont les secteurs d’activité dans lesquels vous souhaiteriez effectuer votre stage. Pour chaque secteur identifié, listez les entreprises qui vous intéressent. Pour cela, n’hésitez pas à consulter des sites d’actualité économique ou financière (Lexpansion.com, Lesechos.fr, Latribune.fr …) pour connaître les entreprises qui développent des projets en rapport avec vos compétences

Candidature spontanée : à qui s’adresser ?

Si la logique voudrait que l’on adresse sa candidature spontanée au DRH de l’entreprise, sachez qu’il est préférable de l’envoyer directement à la personne responsable du département dans lequel vous souhaitez réaliser votre stage. N’hésitez pas à décrocher votre téléphone pour appeler directement l’entreprise en demandant les coordonnées (nom, prénom, fonction et email) du responsable en question. Notez que les grands groupes obligent de plus en plus les candidats à envoyer leur candidature spontanée directement via la section recrutement de leur site web.

La structure d’une candidature spontanée

Dans l’idéal, une lettre de motivation spontanée devrait comprendre trois parties :

  • Une accroche, dans laquelle vous expliquez ce qui vous a poussé à écrire à cette entreprise en particulier (produit particulier, stratégie, présence à l’international…). Vous devez montrer que vous vous êtes renseigné sur l’entreprise. Pour connaître les dernières actualités de l’entreprise concernée ou de son secteur, consultez son propre site web, mais également les sites spécialisés et la presse économique.
  • La mise en valeur de votre projet et de votre profil : décrivez brièvement le type de poste que vous souhaiteriez occuper au sein de l’entreprise, puis mettez en avant vos compétences et expériences liées à l’exercice de cette fonction. Ici, l’important est de montrer ce que vous pouvez apporter à l’entreprise.
  • Une conclusion soignée, où vous suggérez habilement à la personne qui recrute de vous rencontrer pour en savoir davantage sur vos compétences. Vous achevez votre lettre par une formule de politesse, qui doit rester classique (sans être pompeuse).


Candidature spontanée : comment faire mouche ? - Dernière mise à jour : 12/12/2012
Copyright © 2016 | Guide du stagiaire | Tous droits réservés
L'utilisation de ce site web implique l'acceptation des Conditions générales d'utilisation.