Le CV en anglais : comment le rédiger ?

CV en anglais - crédit : The Italian voiceHabitués à ce que tout le monde parle leur langue, les anglo-saxons sont particulièrement exigeants lorsqu’ils reçoivent le CV en anglais d’une personne non-anglophone. Pour qu’un recruteur anglo-saxon lise votre CV entièrement, vous devez donc faire en sorte qu’il soit structuré et formulé de la même façon que celui d’un anglophone. Voici quelques conseils pour faire un CV en anglais.

Rédiger un CV en anglais : les particularités

  • Rédiger un CV en anglais ne signifie pas traduire votre CV français en langue anglaise ! Le format du CV anglais n’est pas le même que celui que nous connaissons en France.
  • Évitez les fautes d’orthographe, de grammaire et de vocabulaire. Faites notamment attention aux « faux-amis », ces mots qui ressemblent au français mais qui ont une signification totalement différente. L’idéal est donc de faire relire votre CV par un professeur ou une personne d’origine anglo-saxone pour vous assurer qu’il ne contient pas d’erreurs.
  • Selon que vous alliez aux États-Unis ou en Grande-Bretagne (ou, plus globalement, au Royaume-Uni), les règles ne sont pas exactement les mêmes. En effet, il existe quelques nuances au niveau de la forme et de l’écriture du CV (dates, abréviation, orthographe…).
  • Comme pour le CV français, soyez clair et concis dans la rédaction de votre CV en anglais. Le recruteur n’essaiera pas de le déchiffrer si ce dernier est écrit de façon approximative. Évitez de dépasser deux pages.

Le CV anglais : présentation et rédaction

Nous allons passer en revue les rubriques à mettre dans votre CV anglais, en précisant, le cas échéant, les différences observées entre les États-Unis et la Grande-Bretagne.

  1. L’état civil (« Personal details ») : En règle générale, indiquez vos nom, prénom, adresse, email, et numéro de téléphone (avec l’indicatif « +33 » devant, et en supprimant le zéro). Pour la Grande-Bretagne, vous pouvez également ajouter votre âge, votre sexe et votre situation familiale. En revanche, la loi américaine interdit de préciser l’âge, le sexe, la situation familiale ou de présenter une photo.
  2. L’objectif de carrière (« Professional objective » (GB) ou « Career planning » (US)) : Dans cette partie, les anglo-saxons vont droit au but : ils précisent, en-tête de leur CV, le poste qu’ils souhaitent exercer (sur une ou deux lignes).
  3. La formation (« Education ») : Comme en France, les diplômes sont présentés du plus récent au plus ancien. Evitez d’essayer de traduire votre diplôme en anglais si vous ne trouvez pas d’équivalent précis. Pensez plutôt expliquer à quel niveau d’études et quel type d’établissement ce diplôme correspond. Par exemple, une licence équivaut à un « bachelor », alors qu’un deug ou un dut se traduira plutôt par « a 2-year university degree ». Si vous partez pour les Etats-Unis, sachez que les Américains attachent plus d’importante à l’expérience qu’aux diplômes. Inutile donc de trop s’attarder sur cette partie dans ce cas.
  4. L’expérience professionnelle (« Work experience ») : Présentez chacune de vos expériences dans l’ordre anti-chronologique. Pour chaque expérience, mentionnez :
    • le poste occupé
    • les missions : utilisez des verbes d’action, employez la première personne du singulier, et utilisez le prétérit pour parler d’une expérience passée
    • l’entreprise : le nom de l’entreprise et sa situation géographique (ville et pays).

    Pour un CV américain, n’hésitez pas à indiquer vos principales réalisations ainsi que des résultats chiffrés.

  5. Les compétences professionnelles (« Professional skills » ou « Special skills » ou encore « Languages and IT skills ») :
    • Votre niveau de langues en faisant preuve d’honnêteté (« mother tongue » : langue maternelle, « bilingual » : bilingue, « fluent » : courant, « moderate » : intermédiaire, « working knowledge » : maîtrise de la langue dans un contexte professionnel, « basic » : connaissances de base…) ainsi que vos séjours linguistiques ou missions où vous avez pu pratiquer la langue au quotidien.
    • Vos compétences en informatique : « competent in… », « notions of… » en listant les logiciels concernés.
  6. Les centres d’intérêt (« Miscellaneous » ou « Hobbies and interests ») : Les employeurs anglo-saxons attachent une importance particulière à cette rubrique du CV. Montrer que vous pratiquez régulièrement un sport, que vous êtes engagés dans une association ou que vous consacrez du temps à une activité artistique peut faire pencher le choix du recruteur en votre faveur. En effet, ces activités peuvent révéler votre dynamisme et vos qualités relationnelles. Par conséquent, évitez de mentionner des activités qui n’apportent aucune valeur ajoutée.
  7. Les références (« References ») : Il s’agit d’une rubrique typiquement anglo-saxonne : les Américains et les Britanniques n’hésitent pas à vérifier votre CV anglais en appelant votre ancien employeur. Précisez donc le nom, l’adresse et le numéro de téléphone de deux ou trois anciens responsables ou professeurs pouvant justifier de vos compétences. Si vous le souhaitez, vous pouvez également indiquer que vos références sont disponibles sur demande (« References available upon request »).
  8. La lettre de motivation (« Cover letter ») : Il est conseillé de joindre une lettre de motivation à votre CV. Cette dernière répond aux mêmes exigences qu’en France :
    • Une accroche, dans laquelle vous expliquez pourquoi vous avez choisi l’entreprise
    • La mise en avant de vos expériences liées au poste que vous souhaitez exercer
    • La suggestion d’un entretien, puis la formule de politesse

Pour vous aider à rédiger votre propre candidature en anglais, vous pouvez télécharger un exemple de CV en anglais ou consulter une lettre de motivation en anglais.



Le CV en anglais : comment le rédiger ? - Dernière mise à jour : 19/10/2011
Copyright © 2016 | Guide du stagiaire | Tous droits réservés
L'utilisation de ce site web implique l'acceptation des Conditions générales d'utilisation.