Stage en entreprise > Entretien d'embauche > Préparer un entretien > Parler de ses qualités et défauts en entretien d’embauche

Parler de ses qualités et défauts en entretien d’embauche

Mis à jour le 20/12/2021 -
Entretien : quels sont vos qualités / défauts ?

La question liée aux qualités et défauts est un incontournable de l’entretien d’embauche. Redoutée par de nombreux candidats, elle peut être formulée de différentes manières :

  • Quels sont vos qualités et défaut ?
  • Citez-moi 3 qualités et 3 défauts
  • Quels sont vos points forts et vos points faibles (axes d’amélioration) ?
  • Quelles sont vos forces et faiblesses ?

Question piège par excellence, elle peut être abordée avec sérénité avec un minimum de préparation. Découvrez nos conseils pour bien y répondre.

« Citez-moi 3 qualités et 3 défauts » : que répondre en entretien ?

Lorsqu’un chargé de recrutement vous demande en entretien vos 3 qualités et 3 défauts, son but est à la fois de s’assurer que votre personnalité correspond aux valeurs de l’entreprise, mais aussi de vérifier votre faculté à argumenter.

Pour bien répondre à cette question, vous allez donc devoir cibler les adjectifs qui vous valorisent le plus (ou qui vous dévalorisent le moins) et qui correspondent à l’esprit de l’entreprise, tout en faisant preuve d’honnêteté.

Mais comment parler de vos qualités et défauts, tout en restant vous-même ? Voici quelques conseils pour y parvenir :

  1. Employez le « Je » pour parler des adjectifs qui vous qualifient. Cela prouve que votre réponse est réfléchie et que vous assumez vos propos.
  2. Les adjectifs à mettre en avant doivent essentiellement concerner vos soft skills, autrement dit vos compétences comportementales. Celles-ci sont très appréciées des recruteurs.
  3. Parlez toujours de vos qualités en premier, avant de mentionner vos défauts.
  4. Pour chaque qualité évoquée, montrez systématiquement en quoi celle-ci vous aide dans la vie professionnelle.
  5. Concernant les défauts, inutile d’évoquer de « faux défauts » (ex : « je suis trop dynamique ») ou des défauts n’ayant rien à voir avec le cadre professionnel (ex : « je suis gourmand »).
  6. Si vous avez des doutes sur vos qualités et défauts, pensez à consulter vos proches (famille, amis…) et demandez-leur quels adjectifs vous qualifient le mieux.

Quelles sont vos 3 qualités à mentionner en entretien ?

A compétences égales, un profil présentant des qualités particulièrement appréciées par l’entreprise peut faire pencher la balance en sa faveur ! Cela vaut donc la peine de réfléchir aux qualités que vous avez en commun avec celles souhaitées pour exercer le poste. Si, en plus, ces qualités s’inscrivent pleinement dans les valeurs prônées par l’entreprise, c’est tout bon !

Retrouvez ci-dessous une liste de qualités appréciées des recruteurs. Rappelez-vous que vous ne devrez en retenir que 3 pour l’entretien d’embauche :

  • Curieux : vous aimez découvrir de nouveaux outils, méthodes ou process, et apprenez à les maîtriser par vous-même. Le chargé de recrutement se dira que vous allez facilement vous familiariser avec les méthodes de travail propres à l’entreprise et monter rapidement en compétence sur le poste visé. Au moment venu, vous serez également capable d’évoluer vers de nouvelles fonctions.
  • Optimiste : vous transformez naturellement les problèmes en opportunités, vous arrivez toujours à voir le bon côté des choses. Aux yeux d’un recruteur, ce trait de personnalité fait de vous un atout non négligeable au sein d’une équipe, notamment dans les moments difficiles ou d’incertitude.
  • Flexible / adaptable : vous êtes capables de vous adapter rapidement aux changements d’une entreprise, qu’il s’agisse d’une réorganisation ou d’une nouvelle stratégie. Si l’entreprise évolue rapidement (ex : start-up ou entreprise dynamique dans son secteur), votre interlocuteur sait que vous n’aurez pas de mal à vous acclimater.
  • Sociable : vous allez facilement vers les autres, aimez échanger avec vos collaborateurs et êtes à l’aise pendant les réunions. Cette qualité est très recherchée, notamment si le poste nécessite de travailler en équipe (ou la manager) ,d’animer des réunions, ou de rencontrer des clients.
  • Organisé : vous savez mener plusieurs projets de front, planifier vos tâches, gérer votre temps… Ce type de qualité est indispensable pour réussir à un poste de manager ou de chef de projet. N’hésitez pas à mentionner un ou plusieurs outils qui vous aident dans votre organisation.
  • Fiable : vous êtes quelqu’un de sérieux, sur qui on peut compter. Avec vous, les tâches sont réalisées de manière rigoureuse, en temps et en heure. Inutile de dire qu’il s’agit d’une qualité très prisée.
  • Vif d’esprit : vous savez réagir de manière rapide et précise lorsqu’on vous demande d’analyser une situation ou de résoudre un problème. Vous savez prendre des décisions rapidement. Une telle qualité est fortement appréciée, aussi bien pour exercer des postes de managers que de spécialistes.
  • Convaincant : vous êtes capable de motiver les autres, de fédérer une équipe autour d’un projet, ou de faire signer un client hésitant ? La force de persuasion est une qualité rare, qui peut faire la différence si votre candidature se retrouve face à un profil plus banal.

Quels sont les 3 défauts qui vous mettront en valeur ?

Tout individu, quel qu’il soit, possède des défauts. Néanmoins, il faut savoir faire le tri entre les défauts qui peuvent constituer un handicap pour le poste concerné, et ceux que vous pouvez tourner à votre avantage. Un recruteur qui vous demande de citer 3 qualités et 3 défauts sera particulièrement vigilant lorsque vous allez aborder vos défauts. En effet, il va avoir tendance à observer vos moindres faits et gestes pour s’assurer de votre sincérité. Vous devez donc être en mesure d’évoquer 3 défauts qui vous caractérisent vraiment, tout en les formulant de manière à ce qu’ils ne soient pas perçus comme tels par le recruteur.

Découvrez ci-dessous notre liste de défauts dont vous pourrez parler sans risque lors d’un entretien. A vous de choisir les 3 adjectifs qui vous correspondent le mieux :

  • Impatient : le fait d’être impatient sous-entend que vous voulez obtenir des résultats rapidement. Autrement dit, vous aimez travailler vite et aller droit au but dans l’exécution de vos missions. Ce défaut est particulièrement apprécié des recruteurs. Ils chercheront probablement à savoir si votre empressement ne vous a pas joué des tours (erreurs, échecs…). Il faudra alors leur prouver par des exemples que s’il y a eu des erreurs, vous avez généralement sur rebondir.
  • Ambitieux : vous êtes prêts à vous donner à fond pour atteindre ou dépasser vos objectifs ? Vous voulez être calife à la place du calife ? Si l’ambition était autrefois un défaut qu’il ne fallait surtout pas avoir, celui-ci est désormais encouragé. Une personne ambitieuse est généralement perçue comme ayant confiance en elle, et prête à s’engager et performer sur le long terme tant qu’on lui en donne les moyens. Pour convaincre le chargé de recrutement, il vous faudra toutefois montrer que vous n’êtes pas du genre à « écraser » vos collaborateurs pour atteindre vos objectifs.
  • Bavard : vous allez très facilement vers les autres et êtes capable de vous intégrer rapidement à une nouvelle équipe. Aux yeux d’un recruteur, le fait d’être bavard montre d’abord que vous êtes quelqu’un de très sociable et capable de résoudre rapidement des problèmes. Vous devrez prouver que, malgré votre loquacité, vous restez à l’écoute de vos interlocuteurs, y compris lorsque vous travaillez en mode projet.
  • Obstiné : vous monopolisez toute votre énergie pour résoudre les problèmes auxquels vous êtes confronté. L’obstination est un défaut qui peut être valorisé si vous l’illustrez par un exemple précis. Montrez que, dans telle ou telle situation, vous n’avez pas baissé les bras malgré les obstacles, et que le résultat a été positif. Montrez également que vous savez adapter vos efforts en fonction de l’importance du projet.
  • Forte personnalité : vous aimez prendre la parole, donner votre avis, prendre les choses en main au sein d’un groupe. Avoir du caractère peut être perçu comme un atout si vous prouvez au recruteur que ce tempérament vous a aidé à manager une équipe ou coordonner les acteurs d’un projet donné. Essayez d’atténuer ce défaut auprès du recruteur en lui montrant qu’il vous a permis d’atteindre des objectifs ambitieux, parfois même en prenant des risques (mesurés).
  • Timide : dès lors que vous postulez pour une fonction nécessitant peu d’interactions avec des clients ou des prestataires, le fait d’être timide ne constitue pas un frein à proprement parler. En effet, si vous êtes une personne réservée, vous pourrez mettre en avant le fait que vous êtes de nature calme et réfléchie, et que vous savez travailler de manière autonome. Il vous faudra néanmoins prouver que vous savez également travailler en équipe lorsque l’occasion se présente, et que vous savez prendre des initiatives ou donner votre avis dans certaines situations.

Qualités et défauts : comment les évoquer en entretien ? (exemples)

Pour valoriser au mieux vos qualités et défauts, nous avons regroupé quelques exemples de formulations dont vous pouvez vous inspirer en entretien d’embauche :

  • Si vous êtes bavard : « De tempérament commercial, il m’arrive d’être un peu bavard. Pour améliorer ce point, j’essaye d’écouter davantage mes interlocuteurs et de synthétiser mes propos quand cela est nécessaire. »
  • Si vous êtes fiable : « On me confie régulièrement des projets complexes ou stratégiques, car mon supérieur et mes collaborateurs savent que je travaille de manière rigoureuse et mets tout en œuvre pour tenir les délais. »
  • Si vous êtes ambitieux : « Je suis de nature ambitieuse, et ce tempérament me permet d’être motivé et optimiste dans toutes les tâches que j’entreprends. En effet, je parviens presque toujours à atteindre ou à dépasser mes objectifs, et j’aime affronter de nouveaux challenges. »
  • Si vous êtes curieux : « Je suis quelqu’un de curieux. Dans mon travail, comme en dehors, j’aime découvrir de nouvelles choses, de nouveaux outils, de nouvelles méthodes… Cette soif de découverte me permets de sortir de ma zone de confort, d’améliorer continuellement mes compétences, et de prendre des décisions éclairées. »

N’oubliez pas qu’il ne suffit pas de citer vos 3 qualités et vos 3 défauts : pensez à illustrer systématiquement vos propos à l’aide d’exemples concrets. Il s’agit de situations (professionnelles, si possibles) lors desquelles cette qualité ou ce défaut vous a permis d’atteindre tel objectif, de prendre telle décision, ou d’éviter tel obstacle.

Pour découvrir d’autres questions de l’entretien d’embauche, retrouvez la liste des questions les plus posées en entretien d’embauche.

Découvrir Amazon Prime Student

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Shares