Stage en entreprise > Entretien d'embauche > Après un entretien > Relancer après un entretien d’embauche : comment faire ?

Relancer après un entretien d’embauche : comment faire ?

Mis à jour le 23/11/2021 -
Relancer un recruteur apres un entretien

Relancer un recruteur après un entretien n’est pas forcément aisé au premier abord. En effet, bien que l’on soit impatient de connaître la réponse du recruteur, on sait aussi qu’une relance maladroite peut avoir de lourdes conséquences sur ses chances de décrocher le job ou le stage convoité. Comment relancer un recruteur ? A qui s’adresser ? A quel moment ? Découvrez tous nos conseils sur la relance après un entretien d’embauche ou de stage.

Relance après entretien : anticipez-la dès la fin de l’entretien

La relance d’un recruteur se prépare dès la fin de l’entretien. Ainsi, une fois l’entretien achevé, n’hésitez pas à demander au recruteur les prochaines étapes du process de recrutement. Vous pouvez par exemple lui poser l’une des questions suivantes :

  • Sous combien de temps pensez-vous me donner réponse ?
  • Préférez-vous que je vous recontacte par email ou par téléphone ?
  • Quand puis-je vous rappeler pour avoir des nouvelles ?

Si le recruteur semble gêné par votre question, ou s’il vous fait comprendre qu’il n’est pas utile de le recontacter, inutile d’insister… Ce dernier a peut-être déjà pris sa décision vous concernant, ou préfère vous recontacter par lui-même. Dans ce cas, évitez bien entendu de le relancer.

Rassurez-vous, il arrive également que le recruteur annonce clairement la prochaine étape du process dès la fin de l’entretien. Dans le meilleur des cas, vous aurez droit à un « Nous reviendrons vers vous d’ici une semaine ». Toutefois, si votre interlocuteur reste évasif avec un « Nous vous recontacterons au plus vite », il se peut que votre profil n’ait pas retenu son attention.

Combien de temps après l’entretien devez-vous relancer le recruteur ?

Pour déterminer la date de votre relance après entretien, il faut prendre en compte plusieurs éléments :

  • La date à laquelle l’offre d’emploi ou de stage a été publiée : si l’offre vient d’être publiée, le recruteur va probablement vouloir rencontrer plusieurs candidats avant de planifier un deuxième entretien. Il vaut donc mieux attendre 10 à 15 jours pour envisager une relance.
  • Le délai maximal sous lequel l’entreprise a besoin de recruter : lorsqu’une entreprise doit recruter quelqu’un rapidement pour répondre aux besoins urgents d’un projet ou d’une stratégie, elle peut vouloir accélérer les délais de recrutement. N’hésitez pas à relancer le recruteur sous huitaine.
  • Le niveau de séniorité du poste : s’il s’agit d’un poste de manager nécessitant plusieurs années d’expérience, le process de recrutement sera forcément plus long que pour un poste junior. Accordez à votre interlocuteur un délai minimum de 10 jours avant de le relancer.
  • La personne en charge du choix final : si la personne qui a le dernier mot est le n+2 ou 3 de celle que vous avez rencontré, mieux vaut laisser à votre recruteur un délai de 7 à 10 jours avant de le recontacter.

Quel est le moment propice pour effectuer votre relance ? Idéalement, prenez contact avec le recruteur au moment où vous êtes le moins susceptible de le déranger : on évitera les mails ou appels un lundi matin ou un vendredi en fin d’après-midi. En le relançant un mercredi ou un jeudi pendant les horaires de bureau (de préférence entre 9h et 18h), il y a peu de chances que vous vous trompiez.

A qui adresser votre relance après l’entretien ?

A l’issue de votre entretien de stage ou d’embauche, il semble logique d’adresser votre relance directement à la personne avec laquelle vous vous êtes entretenue. C’est en effet la personne qui connaît le mieux votre profil et qui est la plus à même de vous renseigner sur la suite du process de recrutement.

Pensez à demander au recruteur ses coordonnées (nom, email et/ou téléphone) dès la fin de l’entretien pour gagner du temps lors de votre relance. Vous éviterez ainsi de devoir passer par des intermédiaires pour joindre votre interlocuteur.

Comment relancer le recruteur à l’issue de l’entretien ?

Relancer un recruteur après un entretien se fait principalement par mail ou par téléphone. L’utilisation d’une méthode ou de l’autre dépend de la situation dans laquelle vous vous trouvez.

Le mail de relance après un entretien

Avoir recours au mail lors d’une relance est la solution qui convient à la majorité des situations. En effet, à la différence du téléphone, par exemple, le mail est réputé moins envahissant. Il peut néanmoins se révéler moins percutant qu’un appel, si le poste en jeu nécessite d’être à l’aise oralement (ex : postes de commerciaux).

Voici un exemple de mail pour relancer un recruteur :

Objet : Notre entretien du [XX/XX] pour un poste de [Intitulé du poste]

M. Rameau,

Je tiens à vous remercier à nouveau de m’avoir reçu dans vos locaux le [XX/XX].

Je suis ravi d’avoir pu échanger avec vous sur [Expertise liée au poste] et [Nom de l’entreprise]. J’ai beaucoup apprécié notre discussion, qui a conforté mon souhait de rejoindre votre équipe en tant que [Intitulé du poste].

Aussi, je souhaiterais en savoir plus sur l’avancement du process de recrutement. Sauriez-vous me dire quand une décision sera prise concernant ma candidature ?

N’hésitez pas à me contacter pour tout complément d’information concernant mon profil.

Je vous souhaite une belle journée

Cordialement,

[Prénom Nom]

Si vous souhaitez montrer votre intérêt pour le poste après l’entretien, il est vivement recommandé d’envoyer un mail de remerciement à votre interlocuteur. Ce type de mail peut orienter le choix du recruteur si votre candidature correspond au profil recherché et qu’il n’a pas encore pris sa décision.

La relance par téléphone après un entretien

Relancer un recruteur par téléphone après un entretien est une option à la fois risquée et audacieuse. Si vous tombez au bon moment, votre interlocuteur décrochera et vous pourrez lui parler directement. Veillez à être suffisamment bref pour ne pas le déranger :

Bonjour Mme Dupond,

J’ai passé un entretien avec vous le [date de l’entretien] pour un poste de [Intitulé du poste].

Auriez-vous un instant à m’accorder ? Je voulais savoir où vous en étiez dans le process de recrutement et si ma candidature avait retenu votre attention.

En revanche, si votre appel n’aboutit pas, n’hésitez pas à laisser un message sur son répondeur. Sans nouvelles de sa part après quelques jours, évitez de le rappeler (au risque de l’agacer). Envoyez lui plutôt une relance par mail.

Articles à découvrir sur le même sujet

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Shares