Stage en entreprise > Entretien d'embauche > Préparer un entretien > Quand êtes-vous disponible pour commencer ? Que répondre en entretien

Quand êtes-vous disponible pour commencer ? Que répondre en entretien

Mis à jour le 20/12/2021 -
Quand êtes-vous disponible pour commencer le stage ?

« Quand êtes-vous disponible ? » ou « Quand pouvez-vous commencer ? » fait partie des questions incontournables pour clôturer un entretien d’embauche. De manière générale, si on vous pose cette question, c’est plutôt bon signe : le recruteur souhaite que vous poursuiviez le process de recrutement ou veut vous embaucher au plus vite.

« Quand êtes-vous disponible ? » : comment répondre à cette question ?

Si cette question ne nécessite pas de préparation particulière, soyez tout de même honnête vis-à-vis du recruteur. En effet, si vous avez répondu à l’annonce, c’est normalement que la date de prise de poste vous convenait ou correspondait aux exigences de votre formation.

Le plus souvent, deux situations s’offrent à vous :

  • Vous êtes disponible pour commencer immédiatement : c’est notamment le cas si vous êtes en recherche active d’un emploi ou d’un stage (et que vous n’êtes plus en poste ou que vos cours sont terminés)
  • Vous êtes encore en poste ou votre année scolaire n’est pas terminée : votre contrat vous impose un préavis de 3 mois ou il vous reste plusieurs semaines ou mois de cours avant de pouvoir vous libérer.

Si vous vous retrouvez dans la première situation, que le poste vous intéresse, et que rien ne vous empêche à prendre vos fonctions rapidement, n’y allez pas par quatre chemins. Montrez que vous êtes motivé à rejoindre l’entreprise dès que possible.

Si vous êtes dans la seconde situation, la réponse à donner au chargé de recrutement doit être davantage réfléchie.

Quelle réponse donner si vous êtes en poste ou en études/formation ?

Si vous êtes en poste ou que votre année scolaire/formation n’est pas terminée, parler de vos disponibilités pour démarrer le job ou le stage peut sembler ardu. Pourtant, la meilleure des solution reste la transparence à l’égard de votre situation.

Si l’entreprise n’est pas pressée par le temps, un délai « raisonnable » est généralement accepté avant la prise de poste :

  • Vous êtes actuellement en poste et vous avez un préavis de 3 mois ? Inutile de vous stresser : vous pouvez tout à fait demander à un recruteur un délai de 3 à 4 mois pour assurer la transition entre votre job actuel et le démarrage d’un nouveau poste. Entre le délai lié au préavis de départ, la validation de votre départ par les RH… Il peut s’écouler un certain temps, auquel les chargés de recrutement ont l’habitude d’être confrontés.
  • Il vous reste 1 ou 2 mois avant la fin de votre année scolaire ? N’hésitez pas à en parler ouvertement à votre interlocuteur. Voyez avec lui s’il est possible de décaler la date de début du stage ou du job, dans la limite du raisonnable. Bien entendu, ne vous attendez pas à un miracle, si l’annonce précisait que les missions devaient démarrer « dès que possible ».
  • Vous êtes disponible, mais souhaitez avoir un peu de temps pour vous avant de démarrer de nouvelles missions ? Si cette situation vous concerne, n’hésitez pas à justifier ce délai : vous souhaitez prendre quelques jours de vacances car vous n’avez pas pris de congés ces 6 derniers mois, vous souhaitez finaliser un projet personnel avant de passer à autre chose…

Sachez que si vous êtes déjà bien avancé dans le processus de recrutement (3e ou 4e entretien, par exemple), c’est que votre profil a déjà retenu l’attention du recruteur. Il y a donc de fortes chances qu’il accepte d’attendre le temps nécessaire s’il considère que vous êtes le candidat idéal pour le poste.

Néanmoins, si le besoin de l’entreprise est urgent, essayez de savoir pourquoi elle souhaite recruter rapidement. S’agit-il de remplacer ou de créer un poste-clé ? La société a-t-elle un turnover élevé ? En fonction de la réponse donnée par le recruteur, vous vous rendrez compte si la politique RH ou la stratégie de l’entreprise est conforme à vos attentes, et mérite que vous tentiez une négociation du délai de préavis auprès de votre employeur actuel. Si tel est le cas, vous pouvez lui répondre que vous attendez une proposition d’embauche écrite de sa part avant d’envisager une discussion avec votre employeur.

Dans tous les cas, gardez à l’esprit qu’il ne faut jamais annoncer votre départ à votre entreprise actuelle avant d’avoir obtenu une promesse d’embauche de la part de votre futur employeur.

Découvrez d’autres questions dans notre liste des questions les plus posées en entretien d’embauche.

Découvrir Amazon Prime Student

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Shares