9 conseils pour trouver un stage à l’étranger

Stage à l'étrangerVous souhaitez améliorer votre niveau d’anglais, d’allemand ou d’espagnol ? Découvrir un pays étranger et sa culture ? Votre cursus scolaire vous oblige à effectuer un stage à l’étranger ? Le stage à l’international fait désormais partie intégrante de nombreuses formations d’écoles de commerce, d’ingénieurs ou d’universités… Et les entreprises apprécient de plus en plus les étudiants ayant vécu une expérience professionnelle à l’étranger. Nous vous donnons donc ici quelques astuces pour trouver un stage à l’étranger.

1. Trouver un stage à l’étranger… dans quel but ?

S’il s’agit d’un stage à l’international imposé par votre établissement d’enseignement, vérifiez les objectifs qui ont été définis pour ce stage. Le stage doit-il être effectué dans une certaine langue ? Doit-il être limité à un secteur d’activités en particulier ? Combien de temps doit-il durer ? Outre ces contraintes, il faudra évidemment que vous définissiez vous-même le type de poste que vous souhaitez exercer.

2. Avant votre stage à l’étranger : rédigez votre CV et un modèle de lettre dans la langue du pays

Si ce détail semble évident, il n’est pas à prendre à la légère. En effet, chaque pays a des exigences différentes en matière de candidature, notamment en ce qui concerne la mise en page et les éléments à aborder. Il est également important de bien maîtriser la langue du pays d’accueil et le jargon propre à la candidature avant de commencer à postuler. Dans l’idéal, faites vérifier votre dossier de candidature par un prof de langues ou quelqu’un maîtrisant bien les particularités de la langue du pays concerné.

3. Pensez aux étudiants ayant déjà effectué un stage à l’étranger

Dans la plupart des établissements d’enseignement, un bureau des stages ou un service universitaire d’information et d’orientation (SUIO) est mis à votre disposition pour vous aider dans vos recherches. Vous pourrez ainsi en savoir plus sur les éventuels partenariats conclus avec des entreprises basées à l’étranger, ou obtenir la liste des entreprises ayant récemment accueilli des stagiaires de votre établissement. La plupart du temps, ces bureaux reçoivent directement les offres de stage envoyées par les entreprises. Peut-être trouverez-vous parmi elles un stage à l’étranger correspondant à vos attentes ?

4. Autre moyen de trouver un stage à l’étranger : votre réseau !

Comme pour un stage réalisé en France, pensez à solliciter votre entourage pour vous ouvrir des portes. Faites d’abord le point sur vos contacts potentiels : famille, amis, connaissances, anciens employeurs, réseau d’anciens de votre école ou université… Tous les moyens sont bons pour vous aider dans vos recherches !

5. Ils peuvent trouver un stage à l’étranger pour vous : les organismes de placement

Un certain nombre d’organismes se sont spécialisés dans l’aide à la recherche de stages à l’international. En contrepartie d’une somme forfaitaire, ces derniers proposent des formules « clés en main ». Une méthode qui peut s’avérer pratique pour trouver un stage rapidement, mais qui peut coûter très cher (de 100 € à 1.500 €). Vérifiez donc ce qui vous sera remboursé en cas d’échec des recherches. Parmi ces organismes de placement, on peut citer :

  • IAESTE France : pour les stages en architecture, ingénierie, sciences
  • AIESEC France : pour tous types de stages, dans le monde entier
  • CIEE : pour tous types de stages aux États-Unis
  • JEV Langues : stages en Allemagne, Angleterre, Australie, Espagne, et Irlande dans l’hôtellerie, le tourisme, le marketing, l’ingénierie, le droit et l’architecture
  • Placement UK : stages toutes disciplines au Royaume-Uni
  • SESAME : stages dans le secteur agricole dans le monde entier

6. Offres de stage à l’étranger : quelques sites utiles (généralistes)

Vous trouverez ci-dessous un échantillon de portails proposant des stages à l’étranger :

7. Stage à l’étranger : quand commencer vos recherches ?

Comme vous pouvez l’imaginer, trouver un stage à l’étranger prend plus de temps que pour un stage en France. Selon la destination choisie, certaines formalités administratives (visa, convention de stage spécifique…) peuvent s’ajouter au temps que vous consacrez à votre recherche « effective ». Il vous faudra également prendre en compte le fait qu’une entreprise basée à l’étranger mettra davantage de temps pour étudier votre candidature et vous faire part de sa réponse. Nous vous conseillons donc de débuter vos envois de candidatures 5 à 6 mois avant le début de votre stage.

8. Comment financer votre stage à l’étranger ?

Pour financer votre stage à l’étranger, sachez qu’il existe plusieurs bourses. Pour en bénéficier, il est nécessaire de vérifier les conditions d’éligibilité et de déposer un dossier avant la date limite fixée par l’organisme. Pour plus d’informations, rendez-vous sur notre page dédiée aux bourses de stage et aides à la mobilité.

9. Stage à l’étranger : une législation différente selon les pays

Aux États-Unis, au Canada, en Angleterre ou en Allemagne, le stage s’apparente à un véritable travail salarié. A l’inverse, en Belgique ou aux Pays-Bas, la notion de « stage » se rapproche de la vision française.

Selon les pays, la législation sera également plus ou moins protectrice des stagiaires. Alors qu’il est obligatoire en France ou en Angleterre de signer une convention de stage (« agreement » en anglais) entre les différentes parties prenantes, certains pays présentent une règlementation plus laxiste, voire inexistante sur la question des stages.

Concernant l’indemnité de stage, sachez que dans certains pays le recruteur n’est pas obligé de vous rémunérer. C’est le cas de l’Angleterre, où les stagiaires ne sont, en théorie, pas rémunérés, notamment si le stage dure moins de 4 mois. Si le stage dépasse cette durée, le stagiaire peut espérer percevoir une indemnité hebdomadaire. En Australie, face à la demande croissante de stages en entreprise, les stagiaires ne sont plus indemnisés. Aux États-Unis, vous ne serez pas rémunérés, mais vous obtiendrez un certain nombre de crédits pour vos études. En revanche, au Canada, vous pourrez espérer toucher au moins le salaire horaire minimum, car le stagiaire est considéré comme un salarié. Dans la plupart des autres pays, c’est à l’employeur de décider s’il vous verse ou non une indemnité de stage.



9 conseils pour trouver un stage à l’étranger - Dernière mise à jour : 27/01/2015
Copyright © 2016 | Guide du stagiaire | Tous droits réservés
L'utilisation de ce site web implique l'acceptation des Conditions générales d'utilisation.